Urgence plomberie : que faire ?

Date de publication 29-03-2022.

Urgence plomberie : que faire ?

Être confronté à un problème de plomberie peut s’avérer stressant. Toilettes qui débordent, tuyau bouché, fuite de robinet…, les dégâts des eaux peuvent rapidement s’accumuler. Heureusement, quelques actions permettent d’anticiper le pire.

Fermer les arrivées d’eau

Le premier réflexe des victimes d’une panne de plomberie consiste à identifier le problème afin de colmater les brèches. Toutefois, cette approche n’est pas la plus efficace. En effet, la réponse immédiate doit consister plutôt à fermer les arrivées d’eau. Des mesures tout aussi urgentes sont entre autres :

  • l’extinction du chauffe eau ;
  • la fermeture des vannes d’isolements ;
  • la fermeture du système de distribution d’eau de la maison.

Ces astuces d’urgence permettent de stopper le flux d’eau et vous évitent la catastrophe.

Contacter un plombier

Si les premières mesures sont prises, pensez ensuite à vous mettre en contact avec un

plombier pour une intervention beaucoup plus exhaustive. Pour ce faire, adressez-vous à un plombier de proximité. Cette approche permet de s’assurer du professionnalisme de ce dernier. Aussi, pour un dépannage supérieur à 150 euros, une demande de devis est impérative. Cette précaution vous prémunit d’éventuels litiges.

Plombier urgence nuit

Attention le coût sera bien plus important, si vous le pouvez, coupez l’arrivée d’eau, nettoyez et attendez le lendemain matin. En cas de réelle urgence, vous trouverez des numéros en ligne pour rapidement trouver un professionnel disponible près de chez vous.

urgence plomobier nuit 24h sur 24

Prévenir son assurance habitation

Si vous bénéficiez d’une assurance habitation, celle-ci devrait couvrir les dégâts causés par les eaux. Cela étant, assurez-vous de contacter votre assureur après une urgence de plomberie. Les garanties couvrent très souvent :

  • les charges ou responsabilités du propriétaire de l’habitation sinistrée ;
  • les meubles ;
  • le sol et les murs.

Un courrier recommandé sera alors transmis à l’assureur dans le délai de cinq jours après le sinistre. Notifiez dans ladite lettre les dommages enregistrés et la cause de la panne.