Que faire en cas de dégât des eaux ?

degat des eaux

Douche qui fuit, infiltration dans les murs et la toiture, rupture de canalisation, un dégât des eaux est vite arrivé. Pour éviter qu’il ne devienne cauchemardesque, il est important de prendre les choses en main rapidement.

Dégât des eaux : la To Do List !

Que faut-il faire ? Suivez notre To Do List !

Couper l’arrivée d’eau

Une fois que vous avez constaté le dégât des eaux, coupez immédiatement l’arrivée d’eau. Vous éviterez ainsi que la situation ne s’aggrave.

Couper l’électricité

Peu importe où vous vous trouvez dans le logement, il est impératif pour éviter des problèmes plus graves de couper l’électricité dans la zone touchée par le dégât des eaux. Vous évitez ainsi une majoration des problèmes et un accident électrique qui pourrait vous amener à devoir refaire toute une partie de votre installation.

Prenez des photos

Maintenant que vous êtes en sécurité, c’est le moment de prendre quelques photos. Pourquoi ? Elles peuvent se révéler précieuses par la suite et, notamment, lorsque vous monterez votre dossier pour demander une indemnisation.

Prévenez vos voisins et votre assurance

Que vous soyez propriétaire ou locataire, le dégât des eaux est forcément couvert par l’assurance que vous avez souscrite avant d’entrer dans les lieux.
Prévenez-les que vous faites face à un problème d’infiltration, de rupture de canalisation ou autre et obtenez un accord de principe pour qu’ils prennent en charge l’intervention en urgence du plombier que vous allez devoir contacter.
Quant aux voisins, il est bien évident que si vous vous rendez compte qu’ils risquent de pâtir du dégât des eaux qui vous touche, vous devez les prévenir pour qu’eux aussi entament les démarches nécessaires.

Appelez un plombier

Faites vite ! Plus le plombier interviendra rapidement, moins votre maison ou votre appartement souffriront du dégât des eaux.

Séchez, nettoyez, dégagez

Si votre appartement ou votre maison baigne dans l’eau, il est important d’assécher et de nettoyer rapidement les lieux. Vous éviterez ainsi la formation de moisissures sur vos murs ou vos sols. Dégagez aussi les meubles touchés, surtout s’ils sont en bois, car eux aussi risquent de moisir. Mettez-les en sécurité dans un endroit sec.

Déclarer le dégât des eaux à son assurance

Si vous êtes la seule victime du dégât des eaux, vous avez cinq jours ouvrés pour le déclarer à votre assurance. Comment ? Envoyez une lettre circonstanciée avec accusé réception ou déplacez-vous dans l’agence de votre assureur. Dans tous les cas, vous devez détailler au maximum le descriptif des dégâts subis par votre logement, ne pas oublier d’inscrire la date de survenue du sinistre, votre adresse et les références de votre contrat d’assurance.

Si vous n’êtes pas la seule victime, et que votre dégât des eaux a touché d’autres personnes, il va être nécessaire de rédiger un constat amiable que vous joindrez à votre dossier. Pour être certain de faire ce qu’il faut, n’hésitez pas à contacter votre assureur dans ce cas-là.

Faites-vous indemniser

Sachez qu’obtenir une indemnisation peut prendre du temps. En effet, si les dégâts sont conséquents, si l’origine du dégât des eaux n’est pas claire, votre assureur peut mandater un expert qui proposera à l’assurance une somme représentant le montant de l’indemnisation.

Vous serez alors destinataire, qu’il y ait expertise ou non, d’une lettre d’acceptation qui vous renseignera sur le montant de l’indemnisation prévue par votre assurance.
Si cette indemnisation ne vous convient pas, vous pouvez très bien engager une contre-expertise, mais elle se fera à vos frais. Il vous faut, à ce propos, conserver tous les objets abîmés et les photos prises juste après le dégât, si vous voulez pouvoir faire valoir vos droits.

Vous l’aurez compris : en cas de dégât des eaux, il faut être rapide et précis. Vous évitez ainsi que le problème ne perdure et que votre vie ne devienne un enfer !