Accident en doublant : qui est en tort ?

Date de publication 12-05-2021.

Accident en doublant : qui est en tort ?

En cas d‘accident de voiture, notamment en doublant, il est parfois difficile de trouver qui est en tort entre les conducteurs. En effet, entre ne pas connaître les règles de la route, la mauvaise foi, le mauvais comportement et ne pas avoir de témoin…

Comment savoir qui est en tort lors d’un accident en doublant ?

Trouver le vrai responsable de l’accident s’avère difficile. Mais, il existe certains cas où on peut désigner facilement le responsable sans à se casser la tête. Pour cela, à travers notre article, nous allons vous aider à désigner celui qui est en tort facilement. Que faire donc en cas de désaccord entre les deux chauffeurs ? Comment désigner le conducteur qui est en tort ?

Désigner le conducteur qui est en tort en cas d’accident en doublant

Désigner le responsable entre les deux conducteurs dans un accident en doublant un véhicule est parfois plus difficile. Mais ce qui est certain, c’est que c’est l’assureur qui a le dernier mot et qui définit qui est en tort.

  • si l’assureur n’arrive pas à le définir et trouve que tout est flou, ou que l’un des chauffeurs est contestable, il peut faire appel à un expert afin de désigner le point où s’est passé l’accident ainsi que son impact ;
  • pour déclarer leur jugement sur l’accident en doublant, les assurances auto se basent sur des éléments réglementaires émis par la convention directe de l’assuré ainsi que de recourir à un accord avec les sociétés d’assurance automobile. Cet accord effectué par les assureurs, présente plusieurs situations fréquentes dont le conducteur est responsable.

Doubler un véhicule pour changer de file

Dans ce cas, on a deux véhicules qui sont sur une route et roulent dans le même sens, mais dans différentes voies, ainsi à un moment l‘un des conducteurs change de file et se heurte. Ce cas se passe généralement lorsque la route a trois voies dans un même sens, et l’un des conducteurs souhaite regagner la voie centrale, l’un vient de la gauche et l’autre de la droite, ceci provoque un accident. Une manœuvre sans précaution qu’on exécute sur chaque conducteur de véhicules, ainsi qu’un abattement sur son indemnisation.

Les assureurs utilisent le barème IRSA afin de trouver une solution identique, mais un peu plus dure à expliquer, dans laquelle chaque conducteur est à moitié responsable.

Les conséquences d’un accident pour son assurance auto

Lors d’un accident de voiture en doublant, il existe deux cas :

Dans le cas où on ne serait pas responsable de l’accident de voiture qui vient de se passer, ainsi si on a une assurance tous risques, ou bien une assurance à la carte qui inclut la protection du chauffeur ainsi que tous les dommages tous accidents. Pas de panique, il faut être certain qu’on est indemnisé.

Dans le cas où on serait responsable de l’accident, c’est l’assurance qui décide de l’indemnisation des dommages matériels, et donc c’est différent d’une assurance à un autre. En cas de dommages matériels, les personnes qui se trouvent sur le lieu d’accident, notamment les passagers, les piétons… Sont également indemnisés selon la loi Badinter, ou plutôt ” le principe de la réparation intégrale des préjudices corporels et matériels subis “. L’assureur doit informer ces personnes et leur expliquer leurs droits ainsi leur présenter le procès-verbal de l’accident. S’il y a des personnes blessées, ils ont 4 mois maximum pour informer l’assureur de ce qui s’est passé. Ainsi, ce dernier doit leur proposer une indemnisation en moins de 3 mois.

Si les conducteurs n’ont pas de garantie de protection, ils ne seront pas indemnisés que dans le cas où ils sont reconnus non responsables de l’accident.

Enfin, avant de signer un contrat d’assurance auto, il faut bien réfléchir au montant de la franchise.