Comment trouver une auto ecole qui prend le CPF ?

Date de publication 15-06-2020.

Comment trouver une auto ecole qui prend le CPF ?

Sous réserve de respecter quelques critères, les auto-écoles sont éligibles au compte personnel de formation depuis le 15 mars 2017.

Les conditions

Pour les personnes qui souhaitent obtenir le permis de conduire via une auto-école, il est possible d’utiliser le CPF pour décrocher le fameux permis B !

Il est possible de profiter du CPF sous réserve d’avoir un contrat de travail en cours ou d’avoir assez d’heures sur le compte personnel de formation et d’être demandeur d’emploi.
Il est également possible de profiter de cela, sous réserve d’avoir au moins 16 ans et d’être accompagné dans un projet d’orientation ou d’insertion professionnelle.

Suite à cela, cette possibilité a été ouverte aux fonctionnaires et aux travailleurs indépendants.

Exercer en tant qu’organisme de formation

Le financement n’est évidemment autorisé qu’avec des auto-écoles éligibles. Donc pour se faire, un établissement de formation à la conduite doit, avoir un agrément, mais aussi être un organisme de formation. Les auto-écoles, qui veulent remplir cette condition, doivent demander un numéro de déclaration d’activité (NDA) à la Direccte de leur département, puis chaque année envoyer un bilan pédagogique et financier pour démontrer leur activité à l’administration tutélaire.

Respecter les critères qualité

Il est nécessaire de bien identifier les objectifs de la formation, d’adapter l’accueil des personnes formées, mais aussi de mettre en place des moyens pédagogiques pour ces profils d’apprenant.

Limites

Pour pouvoir en profiter, il est important de ne pas être sous le coup d’une suspension du permis de conduire, ni d’une interdiction de le demander et cela doit être intégrer à un projet professionnel global.

Comment trouver une bonne auto-école pour apprendre à conduire ?

L’un des moments les plus mémorables pour toute personne est celui où vous mettez la main sur le volant pour la première fois. Cependant, nous savons qu’il n’est pas toujours facile d’arriver à ce moment.

Il est important que l’auto-école mette l’accent sur une culture de la prévention en mettant l’accent sur la responsabilité, la planification et la culture routière.

Par conséquent, une bonne éducation routière est le pilier d’une nouvelle génération de conducteurs, et une bonne alternative est donc l’auto-école.

Avant de choisir la première que vous rencontrerez, prenez en compte le fait qu’il existe des dizaines d’auto-écoles qui garantissent que les gens apprennent à conduire rapidement. Mais rares sont ceux qui garantissent une formation complète des conducteurs.

Avant même d’en choisir une, vous devez savoir à quel rythme vous voulez apprendre à conduire. En effet, il existe des cours de base, intermédiaires et intensifs.

En outre, vous devez évaluer le plan de formation. Ce dernier devrait comprendre des aspects théoriques de la mécanique, de l’entretien des voitures et du code de la route.

4 points à surveiller

1. améliorer l’information

Il s’agit de fournir en temps utile des informations claires sur les causes et les conséquences des accidents de la route

2. Éducation à la sécurité routière

Démystifier le fait que la culture de la sécurité routière est réservée aux conducteurs. La culture routière est liée à l’éducation civique, c’est-à-dire à la connaissance de la relation entre les droits et les obligations des conducteurs et des piétons.

3. Responsabilité

En plus d’être un exemple, en tant que conducteur et guide, les parents jouent un rôle décisif pour les nouvelles générations. C’est à eux de décider si un jeune est prêt ou non à conduire une voiture.

4. Limite zéro

Selon les autorités, un grand nombre d’accidents sont liés à la consommation d’alcool. Il est donc essentiel d’établir pour les conducteurs novices que le seul taux de consommation d’alcool sans danger pour la conduite est de zéro.