Comment mettre en position latérale de sécurité (PLS) ?

PLS

Face à un malaise, une blessure, un sinistre ou une inconscience, la position latérale de sécurité reste le premier geste à adopter. Comment mettre une personne en PLS ? Zoom sur la technique à maîtriser pour sauver des vies.

Un geste de premier secours simple

Pour commencer, il est impératif de s’approcher du blessé en adoptant une position confortable pour maîtriser ses gestes. La position à genoux est la plus indiquée.
La position latérale de sécurité ne s’applique qu’à des individus présentant des signes de pouls et de respiration. Dans le cas d’un arrêt cardiaque, il faut procéder à un massage cardiaque.
Ensuite, on place le bras proche de soi en angle droit par rapport au corps de la victime, en prenant bien soin d’éviter les interventions brusques.
On positionne l’autre bras contre la joue opposée, avec la paume de la main plaquée sur l’oreille de manière à ce qu’elle puisse soutenir la tête. Ceci permet de s’assurer que sa colonne vertébrale soit axée sur le niveau de sa tête.

Lorsque les mains sont en position, il convient de plier le genou éloigné et ramené minutieusement la victime sur le côté en s’appuyant sur ce genou plié et son épaule.
Il est important de s’assurer de la stabilité de l’individu. En effet, s’il a tendance à reprendre la position de dos ou se mettre sur le ventre, il faut essayer de le caler avec ses pieds, de manière à ce que la hanche et le genou plié forment un angle droit.

apprendre la PLS

Avant toute intervention, il est indispensable d’ôter tout ce qui peut nuire au confort de la victime comme les lunettes, les bijoux tels que les montres et les colliers, la cravate et autre écharpe, ainsi que les ceintures.
Il ne faut pas oublier d’ouvrir la bouche de la personne, quel que soit le type de blessure, pour qu’elle puisse respirer sans contrainte.

L’intérêt de la PLS

Lorsqu’une personne est inconsciente, il faut éviter de la laisser sur le dos pour prévenir les risques d’étouffement. Placée sur le côté, elle n’a aucun mal à respirer puisque ses voies respiratoires ne sont pas comprimées.

Cette position garantit le confort de la victime. Puisqu’elle est stable, il est plus facile pour les secouristes de lui venir en aide.
En facilitant l’intervention des secouristes, la victime reçoit les premiers soins rapidement, ce qui augmente fortement ses chances de survie. Si vous vous sentez concerné, n’hésitez pas à consulter notre article concernant la formation au secourisme PSC1.