Deuil périnatal : quand est la journée mondiale ?

Date de publication 13-10-2022.

Deuil périnatal : quand est la journée mondiale ?

La mort périnatale est l’une des causes de dépression et de traumatisme des parents dans le monde. Pour sensibiliser sur ce phénomène, la communauté internationale a institué une journée internationale de réflexion sur le deuil de l’enfant mort avant l’accouchement.

Quelle est la date retenue pour la célébration de la journée internationale du deuil périnatal ?

La journée mondiale de sensibilisation au deuil périnatal se tient chaque 15 octobre de chaque année. Pour l’année 2022, cette journée tombe sur un samedi et sera marquée par une série de marches de soutien à l’endroit des parents victimes. Des séances de sensibilisations sur les risques pouvant entraîner la mort périnatale d’un enfant sont souvent organisées à l’occasion de cette journée. Les participants à ces évènements portent du blanc orné d’un ruban rose, symbole de deuil.

Des avancées pour soulager le traumatisme des parents victimes

Dans certains pays, des législations sont prises pour autoriser les parents victimes à déclarer leur enfant mort et à même lui établir un acte de naissance. Aussi, de nombreuses dispositions prénatales sont prises dans les hôpitaux pour mieux accompagner les femmes enceintes pendant leur grossesse jusqu’à l’accouchement. Pour soulager le traumatisme, des psychologues sont mises à la disposition des parents pour les aider à traverser ce moment de deuil.

Qu’est ce que la MSN ?

La mort subite du nourrisson (MSN) est la première cause de mortalité des enfants âgés de moins d’1 an. En effet, selon les statistiques, chaque année en France, la MSN touche près de 500 enfants et cause plus de 30 décès. La MSN est définie par l’arrêt cardiaque inopiné, brutal et souvent inattendu du nourrisson, en dehors de toute intervention médicale, en l’absence de prise en charge immédiate. La MSN est une cause majeure de mortalité infantile, qui touche particulièrement les nourrissons issus de famille nombreuse, les bébés prématurés , les nourrissons non pris en charge en réanimation néonatale et les nourrissons dont les parents n’avaient jamais eu d’enfants.
La prise en charge de la MSN nécessite une collaboration étroite entre les professionnels médicaux, paramédicaux, la famille et l’entourage proche.
Le rôle de chacun dans la prise en charge de ces enfants est déterminant pour améliorer leur survie et leur qualité de vie. Les professionnels de santé, les parents et l’entourage sont les acteurs indispensables pour la prise en charge d’un enfant victime de la MSN.